Qualité de vie au Travail ·  PÉNIBILITE ·  RPS ·  AGES ·                                                                  

TMS ·  CHSCT ·  ÉGALITE F/H ·  ABSENTÉISME ·  TUTORAT ·                                                       

SAP ·  IAA ·  AGRICULTURE ·  LOGISTIQUE ·  HÔPITAL                                                       

e-transformation ·  Professionnalisation ·  CONCEPTION ·  Reconnaissance                                                       

Tous les thèmes

Accueil
Réseau Anact-Aract
Services
Actualité
Cas et accords
Dossiers
Publications
Vidéos
International
Presse
Contacter l'Anact
Agence nationale
pour l'amélioration des conditions de travail
Augmenter la taille du texte
Réduire la taille du texte
|
|
Drapeau Anglais

Quel travail dans 20 ans ?

Publié le 10-FEB-11 par ANACT | picto imprimante Imprimer
Observateur privilégié de l’évolution des conditions de travail, ARAVIS, l'ARACT de Rhône Alpes, a mobilisé 80 acteurs de la région pour dessiner une vision prospective du travail. Avec l'appui du cabinet Futuribles, ils ont imaginé 5 grands scénarios pour 2030. Un site pédagogique, ludique et interactif présente ces travaux.
Image d'illustration de l'article

Au moment où en France la question de l'organisation du travail sort du seul débat d'experts, l'initiative d'ARAVIS tombe à pic. L’ARACT a en effet choisi de conduire une démarche prospective originale dans le cadre de son 20ème anniversaire : imaginer le travail du futur !

Pour ce faire, plus 80 chercheurs, consultants et partenaires sociaux de la région ont été mobilisé au cours de l'année 2010. En s'appuyant sur la méthodologie developpée par le cabinet Futuribles, les intervenants ont cherché à comprendre les évolutions en cours, à identifier les variables-clés, et à anticiper les transformations à venir.

Cinq scénarios pour 2030

En sortie, cinq grands scénarios exploratoires sont esquissés sur la façon dont le travail pourrait évoluer au cours des 20 prochaines années.

Scénario 1 - Vers une judiciarisation des relations professionnelles

Pour garantir leur place dans un modèle hyper compétitif, les entreprises structurent leur fonctionnement autour d’une individualisation du travail poussée à son paroxysme. Le modèle de contractualisation employeurs/salariés s’apparente aux modèles commerciaux clients/ fournisseurs. La notion de collectif de travail s’efface devant celle de collection de salariés juxtaposés.

On assiste alors à une judiciarisation des relations professionnelles et à un éclatement des processus de régulations sociales. Le travail ne joue plus son rôle de construction sociale, la réalisation de soi est devenue un luxe réservé à une minorité.

Scénario 2 - Responsabilité sociétale, l’engagement de tous sur le territoire

La prise de conscience des dysfonctionnements du monde du travail se conjugue à des tendances plus positives telles que la consommation éthique et responsable, le développement des modes collaboratifs en réseau ou le développement de modes de management plus participatifs.

L’approche locale et des dynamiques territoriales deviennent prépondérantes. Les notions de responsabilité des entreprises en matière d’environnement, de responsabilité sociale, de sécurisation des parcours commencent à s’imposer. Néanmoins l’émergence d'un principe de « devoir de travail » n’est pas sans créer de polémique…

Scénario 3 - Le retour du "tout Etat" et des normes

Après une crise sociale d’envergure, c’est le retour du tout Etat, qui affirme le droit à un travail décent pour tous et impose un modèle socio-économique. On assiste à une standardisation des modèles de gestion, un contrôle accru et des pénalités conséquentes en cas de non respect des règles.

Le bonheur est orchestré, les individus abandonnent toute forme d’accomplissement individuel au profit d’une « sécurité sociale » accrue.

Scénario 4 - Un devoir de travail pour préserver un minima social

En réponse à la concurrence économique internationale exacerbée, les entreprises cherchent la solution dans une recherche effrénée de productivité. Les pouvoirs publics mettent en œuvre une politique de soutien aux entreprises leaders.

Le système de régulation sociale est en panne et l’emploi se répartit entre les « intégrés » et les « exclus ». La question de l’emploi prend le pas sur la question des conditions de travail. Pour préserver un système de couverture sociale minimum, un consensus social se met progressivement en place : le travail est un devoir vis-à-vis de la société. Les pouvoirs publics mettent aussi en place un revenu minimum d’existence.

Scénario 5 - Produire hors emploi

Une rupture forte s’est produite, résultant d’un double phénomène : le dysfonctionnement de la sphère travail (conflits violents liés à la précarité de l’emploi et à la dégradation des conditions, de travail) et le souhait de réinvestir sa vie personnelle.

Le travail n’est plus l’axe central de la structuration économique, sociale et temporelle. Les liens sociaux sont investis en priorité pour limiter les dépenses en instaurant des modes de fonctionnement davantage mutualisée. Pour lutter contre un risque d’éclatement de la société civile et du monde économique, les acteurs du territoire tentent de développer à leur niveau un véritable dialogue sociétal.

Un site dédié et un quizz pour prolonger la reflexion

Pour présenter en détail chacun de ces scénarios, Aravis met en ligne un site pédagogique, ludique et interactif, www.queltravaildans20ans.com.

Destiné à prolonger la réflexion et le travail engagé pour « construire le travail de demain », le site propose également un quizz. A partir des réponses à 10 questions, chacun peut ainsi identifier le scénario qui lui parait le plus probable pour l'avenir. Puis confronter sa vision de l'avenir à celle des autres internautes.

Il est même possible d'écrire son propre scénario et de le partager sur le site !

Accès au site www.queltravaildans20ans.com | site d'ARAVIS | site du cabinet Futuribles |

 

A LIRE EGALEMENT

fleche gauche
fleche droite

Sur le même thème


 
La démarche GPS

GPS est un outil de management permettant de mesurer la satisfaction des salariés sur 4 grands thèmes.

La démarche GPS

Autres regards


La chaîne de montage, pièce-maîtresse du fordisme, a 100 ans La chaîne de montage, pièce-maîtresse du fordisme, a 100 ans

Il y a 100 ans exactement, Henry Ford mettait en marche la première usine de ...


DOCUMENTS DE REFERENCE


L’impact des TIC sur les conditions de travail

Le développement des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le monde professionnel a été rapide et massif. ...

  couverture

Du télétravail au travail mobile : un enjeu de modernisation de l’économie française

Le télétravail est une forme d’organisation du travail qui a concrètement émergé dans le courant des années quatre vingt dix. Il en était ...

  couverture