Qualité de vie au Travail ·  PENIBILITE ·  RPS ·  AGES ·                                                                  

TMS ·  CHSCT ·  EGALITE F/H ·  ABSENTEISME ·  TUTORAT ·                                                       

SAP ·  IAA ·  AGRICULTURE ·  LOGISTIQUE ·  HOPITAL                                                        

e-transformation ·  Professionnalisation ·  CONCEPTION ·  Reconnaissance                                                       

Tous les thèmes

Accueil
Réseau Anact-Aract
Services
Actualité
Cas et accords
Dossiers
Publications
Vidéos
International
Presse
Contacter l'Anact
Agence nationale
pour l'amélioration des conditions de travail
Augmenter la taille du texte
Réduire la taille du texte
|
|
Drapeau Anglais

La Lean administration Un choix managérial dangereux

Paru le 01-SEP-11 | picto impression imprimer
couverture de la publication
picto pdf Télécharger le fichier

Par  : CFDT Cadres

Type de document : Documents de reférence

page(s) : 8


Les auteurs

Annie Chemla-Lafay

Résumé

Dans une contribution au n°445-446 de la revue Cadres CFDT, Annie Chemla-Laffay rappelle que l’administration française est invitée à passer à la lean administration, ou administration « agile », « mince ». Prônée par les consultants (internes et externes) de la Direction Générale de la Modernisation de l’Etat (DGME), la Lean administration consiste à supprimer temps morts et gaspillages, de réorganiser le travail afin que le même nombre de personnes puisse faire beaucoup plus de travail dans le même temps. Il s’agit aussi de réduire les délais en éliminant ce qui est susceptible de ralentir le travail.

Cette démarche fait partie du DNO (Document national d’Orientation stratégique) des préfectures. Les hôpitaux et les autres services publics sont incités à s’y mettre aussi. Or, pour l'auteure, même si elle utilise les mêmes mots, la Lean administration est en fait très largement opposée à la démarche de confiance et d’engagement collectif. Il s’agit au contraire d’une démarche d’enrôlement des salariés, pour les obliger à atteindre des objectifs toujours plus difficiles.

D'après l'auteure, les principaux instigateurs du lean, comme Toyota, l'ont abandonné voici près de 15 ans, cette méthode de management s’étant révélée inefficace et néfaste pour la santé des salariés. Faire toujours plus vite avec des moyens réduits, subir sans cesse le contrôle du travail par les indicateurs, seraient autant de facteurs qui créeraient de la souffrance au travail.

Retour

VENTES

Conditions générales de vente
Nos tarifs de port et d'emballage sont susceptibles de modifications sans préavis.

Port et emballage
Participation aux frais de port et d'emballage : 3 € par commande ou franco de port pour toute commande supérieure à 45 € TTC

Paiement
Paiement sécurisé en ligne ou Renvoi du bon de commande dûment rempli et accompagné du règlement par chèque libellé à l'ordre de l'Agent comptable de l'ANACT ou d'un avis de règlement par virement sur le compte : TPLYON 10071 69000
00001004290 95


CONTACT

Pôle Marketing et Service Clients
n.geoffray@anact.fr
Tél : 04 72 56 13 69

RESTEZ CONNECTES



PUBLICATIONS


Sous-traitance. Pour une meilleure régulation de la qualité du travail

La réalité de la sous-traitance questionne aujourd’hui la relation que l’entreprise entretient avec son environnement. Le fait de travailler pour u...

  couverture publication

355 - La conciliation des temps, une question à plusieurs dimensions

Longtemps réduite à l’équation vie professionnelle-vie familiale, la question de la conciliation des temps appelle une vision plus systémique, prenant...

  couverture publication