Vous êtes ici

Travailler avec une maladie chronique : 10 entreprises témoignent

L’Anact et l’Aract Aquitaine ont travaillé de pair avec les représentants de 28 pays européens sur le thème du maintien dans l'emploi des personnes atteintes d'une maladie chronique évolutive (MCE). À l’issue de la Conférence de Bruxelles, concluant sur ces deux années de travail, voici le cas de 10 entreprises qui témoignent des actions mises en œuvre et de leurs résultats.

Piloté par le réseau ENWHP (European network for workplace health promotion) le projet PH-Work a pour objectif de produire un état des lieux et d'identifier des bonnes pratiques sur le maintien et le retour à l’emploi des travailleurs atteints de maladies chroniques évolutives (cancers, hépatites, VIH, scléroses en plaques, diabète…). Voici les bonnes pratiques mises en place par 7 entreprises européennes.

1 - Université de Miskolc (Hongrie) : programme de développement de la santé de l’Université de Miskolc

Le centre professionnel et méthodologique pour la santé de l'université de Miskolc prend soin des 1 500 enseignants et autres employés de l'université.

Objectifs

L'objectif de ce programme est d'améliorer et de construire la santé des employés, d’allonger la durée de leur vie professionnelle, de réduire et/ou d’éliminer les facteurs de risques liés au travail ou à l’hygiène de vie, et ce faisant, de diminuer les indicateurs de dégradation de la santé des employés.

Résultats

Les résultats des années 2000-2007 sont prometteurs en termes d'amélioration des indices de morbidité mesurés (maladies cardio-vasculaires par exemple diminuées de 21,40% à 13,46%, les maladies neurologiques de 10,16% à 3,43%, les tumeurs malignes de 3,96% à 0,49%).

Université de Miskolc Hongrie

2 - Ville de Pori (Finlande) : diminuer les absences maladie et accroître le bien-être au travail

La municipalité de Pori compte environ 7 200 salariés d’un âge moyen de 46 ans pour un âge moyen de départ à la retraite de 63,5 ans. La démarche met l'accent sur l’aptitude au travail et met en œuvre trois niveaux : la promotion de la santé, la détection et le soutien précoces, et le soutien actif.

Objectifs

La Ville de Pori a développé le modèle « Ville de Pori en santé » pour diminuer les absences maladie et leurs coûts associés et accroître le bien-être au travail des salariés. Le modèle de la Ville de Pori repose sur plusieurs principes : une perception élargie de l’aptitude au travail, l’idée qu’un travail de qualité favorise la santé, et sur l'information de l’encadrant en respectant ce qui est confidentiel.

Résultats

Selon l’enquête annuelle sur le bien-être au travail, une amélioration de l’aptitude au travail a été perçue, la croissance des absences maladie a été stoppée et l'âge de départ à la retraite a augmenté.

 

Ville de Pori Finlande

3 - Niom (Pologne) : Retour au travail des personnes ayant des troubles vocaux liés à leur métier

L’institut Nofer de médecine du travail (Niom) polonais est un centre indépendant de recherche et de développement multidisciplinaire qui couvre divers domaines de la santé et de l’environnement du travail. NIOM produit des études et des expertises pour le ministère de la santé polonais et conseille le ministère de la protection de l’environnement ainsi que de nombreuses agences gouvernementales.

Objectifs

L’objectif général de cette pratique est de permettre aux enseignants ayant des troubles vocaux de retourner au travail.

Résultats

L'évaluation confirme une grande efficacité de la réadaptation intensive de la voix à la fois en milieu hospitalier et en consultation externe. La qualité de la phase pédagogique de la pratique a été évaluée par les participants via des outils d'évaluation adéquats.

Niom : retour au travail des personnes ayant des troubles vocaux liés à leur métier

4 - Tunnocks (Écosse) : maintien dans l'emploi et retour au travail

Tunnocks Ltd est une fabrique de biscuits écossaise, fondée en 1890, qui compte 550 employés, essentiellement issue du bassin d'emploi local.

Objectifs

Aider les salariés atteints d’affections médicales aiguës, ainsi que ceux qui présentent diverses maladies chroniques, à rester dans l’emploi le plus longtemps possible ; faire en sorte que la direction de l’entreprise réponde aux besoins de son personnel en appliquant les normes les plus strictes qui soient afin de maintenir un excellent niveau de santé dans l’environnement de travail ; Offrir une palette de services de soutien au « retour au travail », le cas échéant ; etc.

Résultats

À la suite des actions menées par l'entreprise, les résultats de l’évaluation montrent au cours des deux dernières années, une diminution du taux d’absentéisme pour maladie.

Bonnes pratiques d'emploi chez Tunnocks (Ecosse)

5 - Grundfos (Danemark) : responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et promotion de la santé sur le lieu de travail

Grundfos est l’un des premiers fabricants de pompes pour le chauffage et la climatisation au monde avec plus de 80 entreprises réparties sur plus de 55 pays. L'essentiel de l'activité de Grundfos se déroule dans une petite ville danoise, Bjerringbro, où l’entreprise a vu le jour en 1945.

Objectifs

Employer au moins 3 % des effectifs de Grundfos (Danemark) sous conditions particulières et maintenir en poste 65 % des salariés en congé maladie.

Résultats

À la suite des actions menées par l'entreprise : 87 % des salariés en arrêt maladie sont maintenus en poste, les participants déclarent connaître une meilleure qualité de vie, l’entreprise déclare que les recrutements sont plus faciles et que, de l’avis général, les coûts et les bénéfices s’équilibrent.

RSE et promotion de la santé chez Grundfos

6 - Abbott (Irlande) : politique de recrutement des diplômés en situation de handicap et programme de santé au travail

Dans les maladies cardiovasculaires, l’expertise d’Abbott couvre de nombreuses étapes de la prise en charge des patients. La division vasculaire d’Abbott Irlande emploie 4 000 personnes entre les sites de production et les unités commerciales.

Objectifs

Recruter des personnes à restrictions d’aptitudes ou handicapées ainsi que de nouveaux talents ; rendre l’environnement de travail accessible à tous ; réduire l’absentéisme dû à la maladie et contribuer à prévenir la désintertion profession.

Résultats

Parmi les actions menées par l'entreprise, on peut noter celle du département santé. Le rôle des infirmières a eu beaucoup de valeur ajoutée dans la réduction de l’absentéisme de courte durée (réduction de deux à une semaine). Quand un employé en absence longue essaie de reprendre le travail, le programme est pertinent : dans deux cas sur quatre le retour a été un succès.

Abbott division cardiovasculaire

7 - DARS (Slovénie) : gestion des salariés dont la capacité de travail est altérée

DARS d.d. (1 252 employés) assure la gestion et l’entretien des autoroutes slovènes. Aujourd’hui, la société gère et entretient un total de 606 km d’autoroutes et de voies rapides, 163 km de bretelles d’accès et de sortie, et de 27 km d’aires de repos.

Objectifs

Représenter activement les intérêts des salariés dont la capacité de travail s’est altérée, en tenant compte des besoins de l’activité de travail ; permettre aux salariés handicapés de 
conserver leur emploi, par la formation notamment ; améliorer les conditions de travail des salariés souffrant d’une maladie chronique de telle 
sorte qu’ils puissent revenir travailler après un congé de maladie de longue durée ; utiliser le programme de promotion de la santé au travail pour entretenir et améliorer la 
santé de tous les salariés (agir sur les causes) ; etc.

Résultats

L'entreprise a mis en place un suivi de l’adhésion des salariés et de leur taux de satisfaction par une analyse du taux d’absentéisme pour maladie, par secteur de travail, et en conservant une trace du nombre de cas traités de salariés dont la capacité de travail s’est altérée.

Bonnes pratiques MCE chez Dars

8 - Niom (Pologne) : projets de prévention des maladies cardiovasculaires et retour à l’emploi après un premier accident cardiaque

L’institut Nofer de médecine du travail (Niom) polonais est un centre indépendant de recherche et de développement pluridisciplinaire qui couvre divers domaines de la santé et de l’environnement du travail.

Objectifs

  • Identifier les facteurs de risques d’infarctus du myocarde liés au travail, qui permettront de déterminer des groupes de personnes à haut risque et de développer des programmes pour réduire le nombre de ces facteurs de risques professionnels (première phase).
  • Déterminer les facteurs influant le processus retour au travail après un premier accident cardiovasculaire et développer une démarche. (deuxième phase).

Résultats

La première phase de l’étude a été évaluée sur sa mise en oeuvre et cela a permis de publier des livrables, notamment Maladies cardiovasculaires en milieu professionnel. Un manuel à l’attention des médecins (Éditions A. Bortkiewicz) et Le travail face aux maladies cardiovasculaires. Un manuel à l’attention des inspecteurs du travail, des employeurs et salariés (Éditions A. Bortkiewicz). La deuxième phase est en cours de réalisation.

Projets de prévention des maladies cardiovasculaires et retour à l’emploi chez Niom

9 - Hellas (Grèce) : programme d’assistance pour les salariés

Hellas “Programme d’assistance pour les salariés” est une organisation constituée de 25 personnes ; elle fournit des prestations de conseil en coaching et management du retour à l’emploi.

Objectifs

Promouvoir un environnement de travail sain, sûr et accessible ; veiller à ce que les personnes handicapées aient les mêmes chances que les autres salariés dans leur travail, en minimisant les discriminations ; favoriser un retour rapide et sûr à l’emploi, etc.

Résultats

On note de bons résultats aux questionnaires de satisfaction proposés. Par exemple, pour les RH, managers ou professionnels de la santé et de la sécurité, 98% sont satisfaits du processus de gestion de l'invalidité et on note 97,3% d’absence de rechute un an après le retour à l’emploi. Pour les employés, 98% ont déclaré que l'intervention a abouti à la réhabilitation rapide et au retour au travail et 80% ont déclaré une amélioration dans la gestion vie-travail.

Bonnes pratiques MCE chez Hellas

10 - Delpeyrat (France) : approche stratégique de maintien dans l’emploi

Le groupe Delpeyrat qui emploie 1 400 salariés permanents sur 17 établissements est connu pour son activité traiteur. Les sites précurseurs ont été sur ce projet ceux d’Agen et de Saint Sever (850 employés).

Objectifs

Passer d’une gestion individuelle du maintien dans l’emploi des personnes atteintes de MCE à une gestion collective ; contribuer à l’amélioration des conditions de travail de tous les salariés ; maintenir les compétences professionnelles dans l’entreprise ; réduire l’absentéisme et agir sur la prévention en lien avec les démarches de maintien dans l’emploi.

Résultats

Après les actions menées par l'entreprise, voici quelques résultats :

  • Prise de conscience par la direction et les responsables de services des conséquences dans le travail des maladies chroniques évolutives et des traitements associés.
  • Un meilleur dialogue social
  • Des modifications organisationnelles (plus de souplesse)
  • Intégration du facteur humain dans les conduites de projet
  • ...
Approche stratégique de maintien dans l’emploi chez Delpeyrat

 

Pour aller plus loin