Vous êtes ici

Travailler avec une maladie chronique : les 10 recommandations de la Déclaration de Bruxelles

Pendant deux ans, les représentants de 28 pays européens - dont l'Anact et l'Aract Aquitaine pour la France - ont travaillé sur le thème du maintien dans l'emploi des personnes atteintes d'une maladie chronique évolutive. Venant conclure ces travaux, la "déclaration de Bruxelles" présente 10 recommandations à destination des employeurs et des gouvernements.

Avec une personne touchée sur cinq en France, les maladies chroniques évolutives (MCE) concernent un nombre croissant de salariés. En plus des difficultés rencontrées par les salariés atteints, les MCE ont en général des répercutions sur l'organisation de la production et des équipes dans les entreprises.

La situation est comparable dans les autres pays européens. Parfois même dans un contexte de pénurie de main d'œuvre qui contribue à faire du maintien dans l'emploi un enjeu fort pour les entreprises. D'où la mobilisation du programme de santé publique de l'Union européenne et le lancement du projet PH-Work en 2011. Piloté par le réseau ENWHP, il avait pour objectif de produire un état des lieux et d'identifier des bonnes pratiques sur le maintien et le retour à l’emploi des travailleurs atteints de MCE. Une première traduction opérationnelle a pris la forme d'un guide à destination des entreprises, édité pour la France fin 2012 par l'Anact : "Promouvoir la qualité de vie au travail des personnes atteintes de maladies chroniques : un guide de bonnes pratiques".

La conférence organisée à Bruxelles les 22-23 octobre 2013 est venue conclure ces deux années de travail. Deux jours durant, se sont succédés interventions, débats et présentations de réalisations d'entreprises ou de territoires. Un certain nombre de facteurs de succès ont ainsi été identifiés :

  • Favoriser une approche globale (comprenant à la fois de la prévention et des démarches de maintien et retour à l’emploi) et l’intégrer à la stratégie de l’entreprise.
  • Mettre l’accent sur les capacités et les ressources plutôt que sur les limitations et les déficiences des salariés concernés.
  • Permettre au salarié d’être actif et acteur dans le processus.
  • Être conscient des tabous et des discriminations pouvant porter préjudice.
  • Faire coopérer et coordonner les acteurs, et gérer les cas individuels de façon coordonnée.
  • Mettre en œuvre des initiatives autour de la santé des salariés a des effets positifs sur la culture d‘entreprise.

Les 10 recommandations

A l’issue de la conférence, les délégués du réseau ENWHP ont adopté et signé une déclaration en faveur « des pratiques de santé au travail pour les salariés atteints de maladies chroniques ». Cette déclaration comprend 10 recommandations à mettre en œuvre au niveau national et européen :

  1. Mettre la priorité sur la prévention sur le lieu de travail.
  2. Détecter les maladies chroniques le plus précocement possible.
  3. Ne plus se focaliser uniquement sur les effets négatifs en termes de performance mais faire du maintien en emploi et de l’employabilité des personnes une stratégie d’entreprise.
  4. Considérer les capacités et les ressources des individus plutôt que leurs limitations ou restrictions d’aptitudes.
  5. Combattre les discriminations dont sont victimes les salariés atteints de maladies chroniques.
  6. Mettre les mesures de retour au travail dans les priorités en termes d’agenda.
  7. Faire en sorte que de plus en plus d’emplois ou de postes de travail soient adaptés aux salariés atteints de maladies chroniques.
  8. Œuvrer pour que le travail soit source de reconnaissance et dégage un ratio coût-bénéfice positif.
  9. Installer une coopération étroite et systématique entre les principaux acteurs et parties prenantes.
  10. Combler les lacunes en termes de connaissances et informations, continuer à développer des démarches basées sur les pratiques et les preuves scientifiques.

Ces 10 recommandations sont détaillées dans un document de synthèse (en anglais) mis en ligne par ENWHP.

 

Pour aller plus loin 

>>  Télécharger le guide "Promouvoir la qualité de vie au travail des personnes atteintes de maladies chroniques : un guide de bonnes pratiques"
>>  Le site dédié du réseau Anact "MCE : le parcours du maintien dans l'emploi" 
>>  Le site de l'Aract Aquitaine et la présentation du projet "Maladies Chroniques et Travail"
>>  The Danish national return-to-work program
>>  La contribution de l'Anact au projet "PH Work"
>>  Tous les projets à l'international de l'Anact