Vous êtes ici

Sondage SQVT 2013. 87 % des salariés estiment qu’une bonne qvt profite à la fois aux salariés et aux entreprises

A l'ocasion de l'ouverture de la 10ème Semaine pour la qualité de vie au travail anact.fr dévoile les résultats du sondage "La qualité de vie au travail, pour vous c'est quoi ?" réalisée auprès d’un échantillon de 1001 salariés actifs occupés, âgés de 18 ans et plus.

Réalisée par TNS Sofres auprès d’un échantillon de 1001 salariés actifs occupés (âgés de 18 ans et plus, issus du panel de TNS et interrogés en ligne) sur leur définition de la qualité de vie au travail, cette enquête est l’un des moments forts de cette journée d’ouverture de la Semaine pour la qualité de vie au travail proposant un éclairage exclusif sur le point de vue des salariés.

 

Premier enseignement de cette enquête, et non des moindres pour l’Anact qui s’attache à défendre cette idée

Aux yeux des salariés, la qualité de vie au travail est tout sauf un gadget ! Interrogés sur les mots qui caractérisent le mieux la qualité de vie au travail, les salariés choisissent des termes très positifs. Ce n’est ni « une illusion » (2 % de citations seulement), ni « un gadget » (1 %), pas plus qu’ « une formule de communication, de publicitaire ».

Au contraire, la qualité de vie au travail recouvre un grand nombre de dimensions, ayant toutes trait à des enjeux de fond, notamment ceux qui sont de l’ordre des fondamentaux de la satisfaction professionnelle (l’intérêt du travail, la reconnaissance des salariés, l’environnement physique de travail, l’ambiance entre collègues, l’organisation du travail et le management). Illustration en chiffres : 87 % des salariés estiment que l’intérêt du travail est lié à la qualité de vie au travail, 84 % des salariés lient la qualité de vie au travail à la reconnaissance - symbolique mais aussi financière.

Deuxième enseignement fort

La qualité de vie au travail est de l’ordre du « gagnant-gagnant » : 87 % des salariés estiment qu’une bonne qualité de vie au travail profite à la fois aux salariés & aux entreprises.

Le pragmatisme des salariés les conduit à se désigner comme les principaux acteurs internes à l’entreprise de la qualité de vie au travail (33 %), avec les dirigeants d’entreprise (31 %).

Les partenaires sociaux (organisations syndicales de salariés et organisations patronales) sont les acteurs externes sur lesquels les salariés comptent le plus au niveau national (49 %).

Hervé Lanouzière, Directeur général de l’Anact livre son commentaire à la lecture des résultats de l’enquête :

"L’Anact se sent confortée dans ses convictions par les résultats de cette enquête : la qualité de vie au travail est au coeur des enjeux stratégiques d’engagement des salariés et de performance des entreprises. Je souhaite que cette 10ème édition de la Semaine pour la qualité de vie au travail permette à tous, salariés, partenaires sociaux, dirigeants d’entreprises, managers, DRH, consultants, médecins du travail, acteurs de la prévention et institutionnels, de mieux appréhender des pistes d’action concrètes pour faire progresser la qualité de vie au travail au sein de nos organisations."