Vous êtes ici

Comment mieux travailler à l'ère du numérique ?

La transition numérique bouleverse l’ensemble des dimensions du travail. Pour mieux les appréhender et explorer les voies possibles de régulation, l’Anact consacrera la prochaine Semaine pour la qualité de vie au travail à cette question.

Chacun peut le constater aujourd’hui : la transition numérique ne se résume pas à sa dimension technique. Elle bouleverse l’ensemble des dimensions du travail depuis son organisation jusqu’à ses finalités en passant par les manières de le réaliser et par les conditions et les cadres dans lesquels il s’exerce.

L’impact des outils numériques et de leur usage sur les conditions de travail est ambivalent. Ils offrent aux salariés plus d’autonomie, de coopération mais génèrent une série de problèmes : surcharge informative, contraintes excessives de réactivité, brouillage des frontières entre vie familiale et vie professionnelle, désincarnation du management, etc.

L’enquête de la Dares sur les changements organisationnels et l’informatisation établit ainsi un lien statistique entre informatisation des entreprises et intensification du travail. Et un rapport de France Stratégie (1) souligne qu’en l’absence de régulation, l’usage d’outils numériques peut contribuer à la détérioration des conditions de travail.

Ces impacts sur la santé des individus se doublent d’effets plus structurels. Le télétravail, le coworking remettent en question les cadres traditionnels d’organisation et de relations de travail. Le management est contraint de reconsidérer sa posture (donner du sens, dialoguer sur le travail…) alors qu’il est lui-même soumis à la pression croissante de l’immédiateté et accaparé par des tâches gestionnaires (reporting, contrôle).

Réflexions et solutions

Comment mieux travailler à l’ère du numérique ? C’est la question centrale qui animera la 13e semaine de la qualité de vie au travail, qui se déroulera du 13 au 17 juin prochain.

Au programme, notamment, une après-midi de réflexions et de retours d’expériences (13 juin) sur la transformation numérique du travail, réunissant experts et praticiens. Trois thématiques seront traitées au cours de trois tables rondes :

Interruption, dispersion, déconnexion… et surtravail à l’ère du numérique

Et si les problèmes générés par le développement de l’usage des NTIC ne venaient pas tant des technologies que de la capacité des organisations à gérer leur usage et à limiter les phénomènes invisibles de surtravail ? La table ronde reviendra sur les causes et les effets des interruptions dans le travail et présentera les solutions mises en œuvre par certaines entreprises.

Manager le travail à l’ère du numérique

Le management se retrouve en première ligne pour tirer le meilleur profit du numérique en même temps que d’en limiter les effets néfastes sur les conditions de travail. La table ronde envisagera les marges de manœuvre dont disposent les managers dans toutes les dimensions de leur métier (animation collective et individuelle, évaluation, formation,...).

Les enjeux du dialogue social et professionnel à l’ère du numérique

La transformation numérique appelle un partenariat social capable de construire de nouveaux compromis socio-productifs. Trois questions guideront la table ronde : comment construire les cadres de régulation de la transformation numérique ? Comment bâtir des objets de négociation, de nouvelles formes de protection ? Quelles sont les nouvelles modalités de dialogue social et professionnel qui accompagnent la recomposition des collectifs professionnels ?

(1) L’impact des TIC sur les conditions de travail, février 2012.